Qu’est-ce qui entraîne la perte de production de bananes ?

Agrotica > Divers  > Qu’est-ce qui entraîne la perte de production de bananes ?

Qu’est-ce qui entraîne la perte de production de bananes ?

Les bananes comme les autres cultures sont exposées à de nombreuses maladies causées par des micro-organismes tels que les champignons, les bactéries, les virus, ainsi que des ravageurs causés par les nématodes, les pucerons, l’agarose et les maladies physiologiques.

Maladies Physiologiques

  • Les sols qui sont mal drainés, très salins et pauvres et déséquilibrés en nutriments essentiels de la plante conduisent à une faible croissance et une diminution de la production. Par conséquent, la culture devient économiquement futile.

 

  • Le manque d’eau et l’irrigation irrégulière entraînent des retards dans la croissance et le flétrissement des plantes, ce qui les rend vulnérables aux maladies.

 

  • Bien qu’ils soient résistants aux vents ordinaires, les bananiers peuvent souffrir de limbes des feuilles, de fissures du tronc et, par conséquent, d’énormes pertes de production lorsqu’ils sont exposés à des tempêtes et à des vents violents.
  • Si les bananes ne sont pas recouvertes de sacs en plastique personnalisés, elles pourraient se dessécher à cause des coups de soleil directs. Leur couleur pourrait également virer au vert pâle et ils pourraient se fissurer, perdant ainsi leur valeur marchande.

 

  • Un sol fertile avec les éléments nutritifs nécessaires sous forme de micronutriments et de macronutriments ainsi que d’engrais organique fermenté est un facteur important pour le succès de l’agriculture.

Maladies Fongiques

Le champignon  FUSARIUM OXYSPORIUM (CUBENSE), connu sous le nom de « maladie de Panama ou TR4 », est la maladie fongique la plus sévère qui affecte les bananiers.

La variété de banane Cavandish est la plus répandue dans l’agriculture. Elle est considérée comme l’une des variétés résistantes à la flétrissure fongique. Cependant, une nouvelle souche fongique est apparue dans les années 1990, connue sous le nom de FOC-TRH -TROPICAL RACE 4. Elle est l’une des maladies les plus graves auxquelles le bananier est exposé et est capable de détruire l’ensemble des cultures de bananes. Cette souche s’est d’abord propagée aux pays d’Asie de l’Est, puis s’est déplacée en Afrique et dans certains pays du Moyen-Orient, en particulier la Jordanie, puis dans les pays d’Amérique latine.

Cette maladie fongique tue les cultures de bananes et laisse un impact dévastateur. Ce champignon est transmis à la fois par le sol et par l’eau et peut rester dormant pendant plus de 30 ans. Il est donc pratiquement impossible pour les agriculteurs de savoir si leurs cultures sont infectées ou non sans des tests minutieux (qui ne sont pas disponibles). Lorsque ce champignon trouve un hôte approprié, il passe au système racinaire pour grimper de celui-ci vers les vaisseaux du xylème, qui sont responsables de transporter l’eau à l’intérieur de la plante. Cette maladie fongique s’installe dans les racines, provoquant des symptômes tels que le jaunissement des feuilles qui s’étend jusqu’au centre de la feuille entraînant des flétrissures et provoquant la mort des feuilles après avoir viré au brun. Cela affaiblit la plante infectée, ce qui affecte considérablement sa production.

Les centres de recherche et des laboratoires internationaux travaillent à trouver des solutions pour lutter contre cette dangereuse épidémie. La FAO fournit également une assistance technique aux pays touchés pour limiter la propagation de la maladie et contenir les cas nouveaux et découverts dans d’autres pays.

En plus du flétrissement fongique, certaines maladies fongiques se propagent dans les champs de bananes et provoquent des taches sur les feuilles allant du brun au noir. Ces taches pourraient détruire les feuilles suite à une infection par les champignons Mycospharella musicola et Cercospora  Musea.

Le traitement des maladies fongiques

  • Culture de variétés exemptes de maladies.
  • Trempage de la plante dans NOVOTREAT suivie d’une irrigation avec NOVOTREAT pendant deux mois. (6 mois après la plantation)

Maladies virales

La maladie du Banana Bunchy Top Virus (BBTV),

C’est l’une des maladies virales les plus sévères et les plus dangereuses du BBTV qui affecte les bananiers.

Le vecteur de transmission de la maladie est le puceron du bananier Pentalonia nigronervosa. L’un de ses symptômes est l’apparition de taches vertes sur la face inférieure des feuilles, qui se rejoignent ensuite pour donner des lignes sombres bien visibles. La plante est rabougrie et les feuilles atteintes deviennent plus courtes, ainsi que la taille de la plante, ce qui lui donne un aspect en rosette.

Lorsque l’infection apparaît, la plante doit être immédiatement éliminée. Le trou doit être nettoyé avec le matériel nécessaire et pulvérisé avec les pesticides appropriés pour se débarrasser des pucerons, en particulier sur la plante infectée et aussi sur les plants voisins.

Maladies Bactériennes

PSEUDOMONAS est une maladie bactérienne qui affecte les bananes. Ses symptômes comprennent une décoloration des feuilles inférieures, qui les rendaient jaune verdâtres, avant de virer au gris puis les feuilles affectées se dessèchent. Lorsqu’on coupe la tige affectée, on remarque que les vaisseaux sont décolorés en noir et que les plantes affectées ne parviennent souvent pas à former des fruits.

Nématodes

Les plants de bananier sont exposés à divers types de nématodes, y compris ceux qui affectent l’intérieur de la plante et qui parasitent les racines, et ceux qui affectent l’extérieur de la plante et qui se présentent sous la forme de nœuds ou de tubercules.

 

Les variétés qui infectent habituellement les racines des bananiers sont :

  • Meloidogyne
  • Pratylenchus
  • longidoridae xiphinema
  • Radopholus similis

Lorsque le nématode parasite les racines de la plante, il entrave entièrement le processus physiologique de la plante, y compris son absorption de l’eau et des nutriments du sol, entraînant une croissance lente, et donc une diminution de la productivité et de la valeur marchande.

De plus, il joue un rôle majeur dans la formation de maladies complexes et dans la rupture de la résistance de certaines variétés à d’autres parasites, comme le flétrissement fongique, le Fusarium et d’autres maladies du sol.

Traitement des Nématodes

La société allemande Bayer a inventé un pesticide efficace, Velum, pour lutter contre ce dangereux ravageur, le nématode, de manière garantie.

Ce pesticide est sans danger pour les humains et l’environnement. Les plants de bananier doivent être arrosés avec le pesticide Velum à un taux de 125 grammes par dounam au début de l’irrigation et de la fertilisation.

Traitement des Maladies de Banane

Le département de technique et de protection des récoltes de Debbane Frères a travaillé aux côtés des experts de bananes au sein de l’équipe, pour essayer de trouver les meilleures solutions pour les producteurs de bananes en vue de réduire les dégâts qui leur incombent à cause de cette maladie et augmenter leurs profits. Le tableau ci-dessous présente un programme préventif et thérapeutique de lutte contre les maladies fongiques et les nématodes dans le sol.

par Ing. I. Younes

Articles précédents dans la série banane

Culture de la banane – Première partie

Maryse Bou Zeid

mbouzeid@debbaneagri.com

il n'y a pas de commentaires

Poste un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Internet