Prévenir la carence en calcium pour des rendements optimaux

Agrotica > Divers  > Prévenir la carence en calcium pour des rendements optimaux

Prévenir la carence en calcium pour des rendements optimaux

Le calcium, un élément nutritif secondaire essentiel à la croissance et au développement des plantes, joue un rôle critique dans divers processus physiologiques, allant de la formation des parois cellulaires à l’activation des enzymes. Bien souvent négligée par rapport aux éléments nutritifs primaires tels que l’azote et le phosphore, la carence en calcium peut avoir des effets profonds sur la santé des cultures et le rendement. Dans cette discussion approfondie, nous examinerons les mécanismes d’absorption du calcium, ses effets sur différentes cultures et les stratégies efficaces pour atténuer les symptômes de carence.

Comprendre l'absorption du calcium et les dynamiques du sol

L’absorption du calcium par les plantes se produit principalement par absorption racinaire, où les ions calcium (Ca2+) sont transportés de la solution du sol dans les racines des plantes. La disponibilité du calcium dans le sol est influencée par plusieurs facteurs, notamment le pH du sol, la texture, la teneur en matière organique et la présence d’autres cations. Le pH du sol affecte significativement la solubilité du calcium, les sols acides connaissant souvent une disponibilité réduite en calcium. De plus, la texture du sol joue un rôle crucial, les sols argileux contenant généralement plus de calcium que les sols sableux. La teneur en matière organique contribue à la structure du sol et à la rétention du calcium, améliorant sa disponibilité pour les plantes. Comprendre cette dynamique du sol est essentiel pour optimiser l’absorption du calcium par les plantes.

Facteurs favorisant l'apparition de carences en calcium

Les carences en calcium sont courantes dans les cas de :

  • Croissance rapide des plantes dans des sols secs
  • Grandes fluctuations dans l’approvisionnement en eau (comme des périodes de chaleur suivies de fortes pluies)
  • Environnement acide par exemple, qui restreint l’absorption du calcium en raison de la compétition avec l’aluminium
  • Salinité élevée entraînant une diminution de l’absorption d’eau
  • Excès d’azote NH4, de potassium K, de magnésium Mg ou de sodium Na dans la solution du sol
  • Basse température du sol et humidité relative élevée
  • Comme le calcium est uniquement absorbé par les extrémités des jeunes racines, tout facteur créant une altération de cette partie racinaire nuit à l’absorption du calcium.

Symptômes et effets de la carence en calcium

Les symptômes de la carence en calcium varient selon les cultures, mais se manifestent souvent de manière similaire.

Carence en calcium dans les tomates

Chez les tomates, la carence en calcium peut conduire à des conditions telles que la pourriture apicale, où les fruits affectés développent des lésions sombres et enfoncées à leurs extrémités, les rendant invendables. Le manque d’eau entraînant un faible apport en calcium aux fruits peut également causer des lésions apicales nécrotiques. Pour éviter la carence en calcium dans les tomates, appliquez :

  • Calcinite à raison de 2 kg en moyenne par dunum – chaque semaine
  • Calbor pulvérisé à un taux de 200 g par 200 L d’eau ou Stopit Ca à un taux de 300 ml par 200 L d’eau.

Carence en calcium dans les pommes

Les pommes peuvent présenter une amertume, caractérisée par de petites taches sombres et des parties spongieuses des fruits, réduisant leur qualité et leur valeur marchande. Pour corriger la carence en calcium des pommiers, il est nécessaire d’appliquer :

  • Calcinite en moyenne de 300 g pour chaque arbre avant la floraison
  • Calbor pulvérisé après la nouaison à une dose de 200 g par 200 L d’eau ou Stopit à une dose de 300 g par 200 L d’eau.

Carence en calcium dans la laitue

Les plantes de laitue peuvent présenter des brûlures de pointe, où les bords des feuilles brunissent et reculent, compromettant le rendement et la qualité globale. Le calcium renforce les parois cellulaires des plantes et la brûlure de la pointe est précisément liée à l’incapacité des plantes à fournir suffisamment de calcium aux feuilles pendant les périodes de croissance rapide. Comme le calcium se déplace des racines vers les feuilles à travers l’eau évacuée par transpiration, lutter contre sa carence peut se faire en appliquant :

  • Calcinite à une dose de 2 kg par dunum
  • Pulvériser Calbor à une dose de 200 g par 200 L d’eau ou Stopit Ca à une dose de 300 ml par 200 L d’eau

Il est essentiel de prendre en compte divers facteurs influençant la disponibilité et l’absorption du calcium par les plantes, tels que les conditions du sol, les espèces de cultures et les facteurs environnementaux. Des tests réguliers du sol et une surveillance des plantes peuvent aider à identifier les carences potentielles en calcium et à guider les mesures correctives appropriées. En comprenant les dynamiques complexes du calcium dans les plantes et les sols et en mettant en œuvre des stratégies ciblées, les agriculteurs peuvent gérer efficacement la carence en calcium et maximiser la productivité et le rendement des cultures.

En conclusion, il est crucial de traiter la carence en calcium pour maintenir une croissance saine des cultures et garantir un rendement et une qualité optimaux. En incorporant des pratiques de gestion des sols, des stratégies de fertilisation et des interventions opportunes, les agriculteurs peuvent atténuer les risques associés à la carence en calcium et promouvoir des pratiques agricoles durables pour les générations futures.

Par Ing. Mounir Abi Fadel

Maryse Bou Zeid

mbouzeid@debbaneagri.com

il n'y a pas de commentaires

Poste un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Internet