Peur Bleue dans l’eau d’irrigation

Agrotica > Divers  > Peur Bleue dans l’eau d’irrigation

Peur Bleue dans l’eau d’irrigation

Alors que le Liban a connu sa dernière épidémie de choléra en 1993 sans transmission locale documentée, nous sommes à nouveau confrontés à cette ancienne menace. Près de trois décennies plus tard, notre pays enregistre de plus en plus de cas alors que les tests d’eau effectués dans plusieurs régions confirment la présence de V. cholerae dans nos eaux usées.

La nourriture et l’eau étant les principales causes de contamination, comment cultiver et manger des légumes et des fruits sains à l’aube d’une endémie potentielle?

Le choléra une ancienne maladie

Le choléra est une infection aiguë impliquée après l’ingestion de Vibrio cholera. Cette bactérie survit principalement dans l’eau et les aliments et est étroitement liée à un accès insuffisant à de l’eau potable et à un mauvais assainissement.

Bien qu’elle puisse être mortelle lors du développement d’une déshydratation aiguë, il faut entre 12 heures et 5 jours pour qu’une personne manifeste des symptômes après l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés. L’astuce est que la majorité des personnes infectées par la bactérie ne développent aucun symptôme. Cependant, leurs excréments renferment l’agent causal et pourraient très bien induire l’infection d’autres personnes pendant une douzaine de jours.

Tout au long des années 1800, le choléra a jailli de son réservoir d’origine dans le delta du Gange en Inde vers le reste de la planète, provoquant six pandémies ultérieures qui ont coûté des millions à la population mondiale. La septième pandémie, qui a débuté en Asie du Sud en 1961, a atteint l’Afrique en 1971 et les Amériques en 1991 car la maladie est désormais endémique dans de nombreux pays.

Légumes les plus vulnérables

Les légumes-feuilles font partie des produits les plus sensibles à la contamination bactérienne. Cette catégorie comprend plusieurs variétés de laitue, de roquette, de chou, de bette à carde, d’endive, d’escarole, de chou frisé et d’épinards. Les agents bactériens responsables de la contamination ont été retrouvés dans les déjections du bétail à proximité ou des animaux sauvages de la région.

De plus, les Fruits et légumes contaminés sont :

  • Cultivé au niveau du sol ou près du sol et fertilisé avec de la terre de nuit
  • Irrigué avec de l’eau contenant des déchets humains ou rincé avec de l’eau contaminée, puis consommé cru
  • Ou contaminés lors de la manipulation, du lavage et de la préparation (Cholera Outbreak Response, 2020)

Choléra et qualité de l'eau d'irrigation

Les agents pathogènes et les germes qui peuvent rendre les gens malades ou même les tuer peuvent être trouvés dans l’eau d’irrigation. Il est possible que ces virus pénètrent dans les fruits ou les légumes si de l’eau polluée entre en contact direct avec eux.

Les produits contaminés ne peuvent être récoltés, emballés, vendus ou transportés conformément aux règles internationales. Pour maintenir la sécurité des clients, tous les efforts doivent être faits pour éviter que les produits ne soient contaminés par des germes.

Une technique utile pour en savoir plus sur la composition de votre eau consiste à prélever des échantillons d’eau à la station de pompage pour des tests microbiologiques.

Les produits prêts à manger mais qui n’ont pas été préparés avant d’être consommés présentent un risque plus élevé pour la sécurité alimentaire et nécessitent des précautions supplémentaires tout au long de la fabrication.

Que du bon pour ceux qui attendent ?

Selon la Produce Safety Rule de la U.S. Food Safety Modernization Act (FSMA), il est possible de réduire les risques pour la sécurité alimentaire posés par une eau d’irrigation de mauvaise qualité en fixant un délai entre l’irrigation et la récolte.

Cette période d’attente est connue sous le nom d’intervalle avant récolte, ou PHI.

Aux États-Unis, les producteurs sont informés qu’un DAR de 2 jours réduira la charge bactérienne à 10 % de sa valeur d’origine et qu’un DAR de 4 jours à 1 % de sa valeur d’origine.

Cependant, on ne peut pas garantir à quelle vitesse la population diminuera. De plus, d’autres agents pathogènes peuvent ou non mourir au même rythme. Par conséquent, il est impossible de prédire combien de temps les producteurs doivent attendre après avoir irrigué avec de l’eau contaminée pour s’assurer que les cultures ne sont pas contaminées.

How to Grow Safe Fruits and Vegetables?

Au Liban, en supposant que les systèmes d’eau et d’assainissement existants fonctionnent correctement, le choléra devrait disparaître selon Beigbeder, représentant de l’UNICEF au Liban.

Alors que le ministère de la santé a récemment révélé la présence de bactéries dans l’eau d’irrigation des cultures du nord du pays, l’effondrement des infrastructures hydrauliques met en danger la santé de millions de personnes, notamment des enfants. Alors, quelles sont les meilleures pratiques agricoles pour garder les produits propres ?

La meilleure stratégie pour réduire le risque de contamination microbienne, selon l’AUSVEG, est de garder les animaux et les excréments hors de l’eau d’irrigation et des régions cultivées. De plus, le risque peut être réduit en utilisant des techniques d’irrigation qui évitent le contact avec la zone de récolte, comme l’irrigation goutte à goutte souterraine, et en n’appliquant que des amendements de sol qui ont été correctement compostés.

Si le risque lié à votre eau d’irrigation est important, envisagez des techniques d’atténuation pour réduire le danger :

  • Utilisez une méthode d’irrigation qui évite le contact direct entre l’eau et les fruits, comme l’irrigation au goutte-à-goutte ou les micro-asperseurs (sous l’arbre)
  • Choisissez une autre source d’eau
  • Traitez l’eau pour améliorer sa qualité

Pour plus d’informations sur l’épidémie de choléra et les méthodes de contrôle et de prévention, reportez-vous à l’OMS où toutes les données fiables peuvent être trouvées.

Ing. M. Bou Zeid

Maryse Bou Zeid

mbouzeid@debbaneagri.com

il n'y a pas de commentaires

Poste un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Internet