La Production De Pommes De Terre

Agrotica > Gestion des Cultures  > La Production De Pommes De Terre

La Production De Pommes De Terre

La pomme de terre (Solanum tuberosum L.) est une culture annuelle et dicotylédone appartenant à la famille des solanacées qui comprend 26 genres et 2800 variétés. Les pommes de terre cultivées sont les S. tuberosum qui englobent 180 variétés, toutes productrices de tubercules. La plupart des variétés commerciales de S. tuberosum sont tétraploïdes. Il existe deux sous-variétés : le tuberosum et l’andigenum, la distribution mondiale du tuberosum étant épuisée. Le système racinaire de S. tuberosum est fasciculé et il se développe facilement dans un sol léger à texture sableuse et argileuse. Les pommes de terre sont multipliées soit par multiplication asexuée, ou l’enterrement de tubercules, soit par multiplication sexuée, ou l’enterrement de semences.

Importance des pommes de terre

La pomme de terre est l’un des principaux aliments de base et la plus importante culture vivrière non céréalière dans le monde. Cette culture est cultivée dans le monde entier. Elle est la quatrième principale culture vivrière mondiale, après le maïs, le riz et le blé (2).

Description botanique

Les feuilles sont composées pennées. Le pétiole principal est herbacé, de couleur verte claire avec 7 à 9 folioles. Les folioles sont ovales, aplaties, à marge entière, peu lobées, et de couleur verte foncée. Les veines des folioles sont vertes et claires. Les folioles ont des trichomes des deux côtés avec un pétiole très court (Figure 1). Les fleurs de S. tuberosum sont de deux types : actinomorphe et zygomorphe. Elles sont formées de cinq sépales, doux ou liégeux et de couleur verte, rouge ou violette et de différentes longueurs. Les pétioles sont également de taille différente. La corolle est étoilée, rectangulaire ou circulaire. Quant à la couleur, les pommes de terre sont généralement blanches mais peuvent aussi être rouges, violettes, bleues, jaunes et roses. Elles renferment cinq étamines, similaires ou non, avec une longue anthère de couleur jaune ou orange (Figure 2). Les grains de pollen sont déployés du haut de l’anthère. Le fruit est une baie sphérique à deux chambres et de 5 à 8 mm d’épaisseur, renfermant de petites graines. Le tubercule, une tige courbée, est le principal tissu de réserve de la pomme de terre (3).

La taille du tubercule dépend du type de la variété, des propriétés du sol et des conditions climatiques. La pomme de terre est généralement circulaire, elliptique et / ou ovale. La peau du tubercule est lisse, dure ou brodée. La couleur de la peau du tubercule est blanche et violette, rose ou jaune (figure 3). Le tubercule contient : 75 ou 80% d’eau, 12% d’amidon, 1,5 et ou 2% de protéines, 2 ou 3% de fibres, des sels et aussi de la vitamine C. Certaines tiges latérales sont cultivées horizontalement sur des bourgeons de tiges souterraines de différentes longueurs, et permettent d’identifier les variétés. S. tuberosum peut être produit dans différentes zones écologiques, dans les zones tropicales, subtropicales, désertiques, montagneuses et tempérées. S. tuberosum est utilisé pour nourrir les troupeaux et les humains. Il contient de la vitamine C, du potassium, du calcium, de la vitamine B et un peu de sodium

Variétés communes

Les variétés de semences les plus populaires sont Agria, Banba, Marfona, Jelly, Cosima, Desiree, Diamond, Ramos, Picasso, Sante et Arinda (Figures 4-7).

Principaux ravageurs et maladies

Les maladies principales qui touchent la pomme de terre sont: le rhizoctone brun (Rhizoctonia solani), l’alternariose des Solanacées (Alternaria solani), le mildiou (Phytophtora infestans), la fusariose (Fusarium solani), la gale bactérienne (Streptomyces scabies), la jambe noire (Pectobacterium atrosepticum), et le nématode doré (Globodera sp.). Quant aux principaux ravageurs de la pomme de terre, on compte la noctuelle des moissons (Agrotis segetum), le taupin des moissons (Agriotes lineatus), le doryphore (Leptinotarsa ​​decemlineata), la noctuelle exiguë (Spodoptera exigua), la teigne de la pomme de terre (Phtorimaea operculella) et le thrips du tabac et de l’oignon (Thrips tabaci) (figures 8 – 17).

John Doe

roy@xtnd.io

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper

il n'y a pas de commentaires

Poste un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Internet