La culture de la betterave sucrière en Algérie

Agrotica > Production des Plantes  > La culture de la betterave sucrière en Algérie

La culture de la betterave sucrière en Algérie

La culture de la betterave sucrière était présente en Algérie depuis les années quarante dans la wilaya de Sidi Bel Abbes (Commune de Sfisef à l’Ouest du pays), où il fut implanté une unité de production de sucre puis abandonnée en 1980.

Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural a élaboré une FEUILLE de route incluant les agriculteurs, les industriels activant dans la transformation des produits agricoles, les techniciens des centres et des instituts de recherche en agronomie et les cadres des directions de l’agriculture des wilayas concernées. Portant le projet de développer la culture de la betterave sucrière en Algérie afin de réduire la facture de l’importation de sucre et de permettre la création d’une nouvelle filière de production, de transformation et de commercialisation.

A l’issue de ce plan, il est attendu la plantation de 150 000 HA de betterave sucrière de différentes variétés et une production nationale de 30% de la quantité de sucre importée dont la facture s’élève à 1 milliard de dollars par année. Afin d’informer et de sensibiliser les agriculteurs de la région Sud Est (Oued Souf) à adhérer et prendre part à ce programme. L’institut technique du développement de l’agriculture saharienne (ITDAS) de Biskra a organisé récemment des portes ouvertes afin de promouvoir la culture de la betterave sucrière, de mettre en avant les résultats des essais réalisés par ses techniciens-agronomes et de motiver les agriculteurs à s’investir dans ce nouveau créneau aux fortes potentialités et avantages. Les résultats obtenus sur des parcelles d’expérimentation et sur 03 variétés de betterave sucrière (MOHICAN, BERNACHE et TURBATA) sont forts appréciables et encourageants.

A l’horizon 2024, il est escompté de planter 1 200 000 HA de betterave sucrière à Adrar, Ouargla, El Oued et Ghardaïa pour produire environ 1 800 000 tonnes de sucre, de la mélasse et de l’éthanol. Ce plan prévoit pour la wilaya de Biskra 300 000 HA qui seront dévolus à la culture de la betterave sucrière.

John Doe

roy@xtnd.io

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper

il n'y a pas de commentaires

Poste un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site Internet